Sirocco dress – robe de Noël

Bonjour,

Avant de commencer, j’espère que vous avez passé un joyeux Noël entouré de ceux que vous aimez. Ce fut le cas pour notre famille et pour une fois, nous n’avons pas reçu chez nous. J’avoue que cela fait du bien de ne pas devoir penser aux préparatifs et profiter complètement!

Cela fait un petit temps que je n’ai plus rien écrit et pourtant, j’ai cousu et tricoté. Pour rattraper le retard, j’aimerais vous parler de ma robe de Noël. J’ai eu la chance de tester la sirocco dress d’Olga de la marque Coffee+thread ( je trouve que c’est toujours une chance et une marque de confiance d’être choisie pour un test). J’avais déjà cousu une mulberry tunic pour Little Boy H de cette marque de patron et j’avais adoré. Cette robe qui existe aussi en version top est son premier patron pour femme. J’avoue, je suis très contente qu’Olga ait décidé de se lancer dans les patrons pour femmes car elle a de nombreux très chouettes patrons pour petites filles mais comment dire, il n’y a pas de petites filles dans mon entourage! Oh rage, oh désespoir! Soit, je m’égare.

Cette robe, tout comme le top, se caractérise pas un ourlet high-low et des manches papillons (je pense que c’est le bon terme).

J’ai choisi de coudre la version robe dans un tissu légèrement stretch en velours ras marine de Textilia en taille 14. La taille est déterminée en fonction de la mesure de la poitrine . C’est un tissu assez fluide, comme recommandé. Par contre, ce n’est pas le tissu le plus évident qui soit à coudre et à couper. Il a tendance à s’accrocher l’un à l’autre lorsqu’il est placé endroit contre endroit. Il y a peu de pièces au patron: un endroit, un envers, les manches et les parementures. À ce propos, Olga conseille de sous-piquer les coutures afin de maintenir les parementures en place et de maintenir les parementures en place à la main par un point invisible. En grande flemmarde, j’ai préféré réaliser une couture à la machine à 4,5 cm du bord. Après l’avoir portée au réveillon, je me suis rendue compte qu’il faudrait aussi que je le fasse au niveau de l’encolure car malgré la sous-piqure, la parementure a tendance à ressortir.

Mon zhom trouve que cela ressemble à une robe de gospel! Dès qu’il m’aperçoit, il chantonne « oh happy days! ».

Pour ma part, je l’aime beaucoup car elle a un petit côté habillé tout en étant confortable pour ces jours de fête où nous avons tendance à trop manger… Par contre, je pense que des poches pourraient être pratiques.

Pour résumer:

  • patron: Sirocco dress de coffee+thread disponible ici;
  • fournitures: jersey en velours ras de Textilia;
  • modifications: aucune, pas même la longueur et elle tombe parfaitement pour mon mètre septante-sept. J’ai malgré tout ajouté de la laminette au niveau des coutures d’épaule vu que mon tissu est assez lourd et pour éviter les déformations. La prochaine fois, j’ajouterai des poches;
  • difficultés: aucune. Il faut être attentif au choix du tissu. Le patron est en anglais mais les explications sont claires;
  • Portabilité: étant donné le tissu choisi, c’est clairement une robe de fête peu portable au quotidien. D’autres testeuses l’ont cousue dans des tissus moins festifs et cela en fait une robe facile à porter. J’ai également vu passer une version en satin et je trouve que cela conviendrait parfaitement pour un mariage. J’aimerais réaliser la version top dans un plumetis ou un crêpe pour le printemps. Je pense que c’est le genre de haut qui habille un jean’s tout en étant confortable.

Merci Olga pour ta confiance dans ce test.

Pour finir, je vous invite à aller voir les versions des testeuses pour vous donner des idées.

A bientôt.

Je n’ai pas été payée afin d’écrire cet article. Par contre, j’ai reçu gracieusement le patron. Toutes les opinions émises sont personnelles et n’ont en aucune façon été dictées.

Publicités

Préparons Noël!

Il y a quelques temps, Anita du blog allemand Frau Scheiner m’a choisi pour tester son nouveau patron de Noël. Il ne s’agit pas ici d’un patron de vêtements mais bien de la couture d’accessoires. Je vous conseille d’ailleurs de découvrir son blog et son univers ludique et coloré qui propose aussi de nombreux bricolages à réaliser avec les enfants. Je craque sur ses sacs fantômes pour Halloween.

Le patron que j’ai testé est un sac de Noël qui remplace les traditionnelles chaussettes sur la cheminée.A la maison, nous avons commencé tout doucement les préparatifs de Saint-Nicolas qui est fêté le 6 décembre. En Belgique tout comme en Allemagne, cette tradition est très importante et les garçons ont déjà écrit leur lettre en expliquant qu’ils avaient été très sages (hum hum …) et demandant des jouets. Le 5 décembre au soir, ils placeront chacun une assiette avec un verre de lait ou de goutte pour Saint-Nicolas et une carotte pour son âne afin qu’ils puissent reprendre des forces pour continuer leur tournée des enfants sages. Anita propose d’utiliser ce sac à la place des emballages cadeau pour les jouets que le grand Saint apportera. C’est une bonne idée mais cela ne sera pas possible à la maison puisque les garçons m’ont vu coudre les sacs.

Il y a 2 tailles de sac. Celui-ci est fermé par un lien coulissant et 2 gros pompons. Les explications sont en anglais ou en allemand. J’ai testé la version anglaise. Les explications limpides sont accompagnées de photos et l’ensemble se coud très facilement même le visage pour lequel j’avais quelques craintes. Au lieu d’utiliser du thermocollant double-face que je n’avais pas en stock, j’ai simplement collé les différentes parties du visage avant de les coudre à l’aide de colle textile.

Ce patron permet aussi de nombreuses modifications. Une testeuse a réalisé un gnome et une autre un bonhomme de neige. Cela donne des idées pour plus tard (mais quand? Lorsque je serai à la retraite? Parfois, j’aimerais beaucoup posséder un retourneur de temps telle Hermione dans Harry Potter!). Pour ma part, j’ai suivi les explications à la lettre et en 2 heures, c’était plié même pour moi qui suis plutôt lente. Les tissus proviennent tous de mon stock, principalement des restes des déguisements. J’ai utilisé de la polaire blanche pour les barbes et moustaches, des restes de feutrine pour le visage et ses détails, des cotons vert, rouge et gris à motifs de Noël ainsi qu’un reste de doublure satinée rouge pour l’intérieur du petit sac. L’intérieur du grand sac est , lui, doublé d’une cotonnade rouge. Les cordons et les pompons sont réalisés en laine Julia blanche de Zeeman. Il s’agit d’un mélange laine/acrylique qui se tricote en 7 ou 8 et se vend à 1,99€ la pelote. Son épaisseur permet d’avoir un rendu touffu et moelleux aux pompons. J’aurais aimé en trouver de la rouge pour la mélanger à la blanche mais apparemment, ce coloris n’existe pas dans cette qualité.

Pour résumer:

  • Patron: Santa stocking de Frau Scheiner disponible ici ou ;
  • Fournitures: reste de polaire blanche et de feutrine du stock, coton vert, rouge et gris à motifs de Noël du stock, doublure satinée rouge du stock et laine Julia blanche de Zeeman;
  • Difficulté: aucune. J’ai collé les pièces du visage au lieu de les thermocoller;
  • Rendu fini: je trouve que ce patron change des traditionnelles chaussettes de Noël. Les pères Noël ont une bonne tête rigolote et le patron permet de nombreuses adaptations. Bref, j’aime bien.

 

Merci Anita pour ta confiance. J’ai aimé sortir de mes habitudes.

Je reviens très vite. En effet, même si j’ai été peu présente sur le blog, j’ai beaucoup cousu. Notamment, je participe au blog tour de Chris W Designs, une marque indépendante de patrons de sacs et je suis encore une fois sortie largement de ma zone de confort.

A bientôt.

 Je n’ai pas été payée afin d’écrire cet article. Par contre, j’ai reçu gracieusement le patron. Toutes les opinions émises sont personnelles et n’ont en aucune façon été dictées.

Déco de Noël 

Bonjour,

Me revoici avec les bricolages de Noël réalisés à 6 mains.

Tout d’abord des bonhommes de neige réalisés à partir de chaussettes remplies de riz. Il suffit d’une chaussette par bonhomme. Pour les décorer, nous avons utilisé de la feutrine, du ruban, des yeux, des brillants ainsi que des morceaux de mousse orange.

Ensuite, nous avons décoré un sapin 3D en bois. De nouveau, nous avons découpé des formes dans de la mousse avec des perforatrices de scrap.

La dernière déco est celle réalisée à la crèche par Baby H à partir de rouleaux de papier toilette accompagnée de paillettes.

Voici qui clôt le chapître de Noël. Je reviens bientôt avec des cousettes de saison!

Cartes de vœux

Un avant-dernier article de Noël! Après tout, nous sommes encore en hiver (la bonne excuse!).

Durant les congés de fin d’année, je me suis rendue à un atelier « cartes de vœux » avec Little Boy H organisé par le village de Noël de notre ville. Il a apprécié bricoler des 3 cartes, enfin surtout coller les stickers déco. Ma contribution n’a été que l’écriture. Il a confectionné une carte pour nous ses parents, une pour son frère et la dernière pour son amoureuse!  

Et voilà une après-midi bien agréable mère-fils.

A bientôt pour le dernier article de Noël!

Sapins de table

Cette année, j’ai reçu à la Noël ainsi qu’au réveillon de Nouvel An. Pour la Noël, j’avais réalisé un centre de table classique: une grande bougie blanche, une couronne de sapin et de petites boules rouges en plastique. Pour le réveillon, j’ai voulu innover et tester une déco déjà vue l’an passé sur certains blogs.

Avec l’aide de Little Boy H, nous avons réalisé une pâte sablée en utilisant la recette de Candice Kother sans les épices, ensuite nous avons découpé des étoiles de  6 tailles différentes avec des emporte-pièces. Après refroidissement, j’ai réalisé un glaçage royal et c’est parti pour les coller en quinconce en utilisant à chaque fois 2 de la même taille. Les 3 premiers sapins ont été montés avec des sablés de 3mm d’épaisseur environ. Je les trouve assez « ratatinés ». Le dernier est réalisé avec des sablés de 8mm d’épaisseur et il est plus élancé.

 

Ce centre de table a fait sensation et présente l’avantage de se manger en cours de soirée puisque nous avons terminé la soirée avec des jeux de société.

A refaire!

Déco de fenêtres

Pour la déco de la maison, j’ai voulu m’occuper des fenêtres cette année. Attention, pas les pochoirs à la bombe de mon enfance ni ces autocollants repositionnables qui font des bulles et qui, à force d’enlever et de remettre, se déchirent. Non, je voulais quelque chose de plus simple. Après un petit tour sur Pinterest (encore et toujours ce lieu de perdition), j’ai complètement craqué sur les dessins au marqueur. Le premier essai a failli virer au cauchemar: j’avais acheté un feutre permanent. Heureusement, en grattant directement avec mon ongle, j’ai su enlever le seul point réalisé. Le magasin de loisirs créatifs s’était trompé et avait mis des feutres permanents dans la boîte des feutres effaçables pour vitre. Finalement, j’ai acheté un marqueur de craie liquide et là, plus de problème. Le dessin sèche rapidement et s’enlève simplement à l’eau.

Pour la première fenêtre, j’ai fait ultra simple: de la neige tombe! Le rendu est vraiment bien et finalement, je pense que c’est la fenêtre préférée de la famille.


Pour la seconde fenêtre, j’ai copié ce qu’avait fait L’encre violette l’an passé avec sa couronne à imprimer et à coller sur la fenêtre pour dessiner plus facilement. J’ai simplement remplacé les feuilles par des feuilles de houx pour être plus dans l’ambiance de Noël.

J’ai déjà d’autres idées pour l’an prochain! Enfin, non, pour cette année puisque l’an neuf est là. J’en profite pour vous souhaiter une excellent année 2016!

A bientôt.

Bonhomme de neige

 Comme le poussin en pompon avait beaucoup plu à Little Boy H, nous avons utilisé le même principe pour réaliser une décoration de Noël.  

Nous avons réalisé 3 pompons avec des restes de laine crème de provenance inconnue selon la méthode traditionnelle (2 ronds découpés dans du carton, superposés et on enroule!). Au départ et j’en reste persuadée, je voulais que nous réalisions uniquement 2 pompons mais Little Boy H, très têtu, a voulu en confectionner 3 de taille croissante. Au final, je trouve que le 3ème s’écrase sous le poids des deux premiers… Des yeux mobiles, 3 brillants autocollants pour les boutons, un morceau de ruban pour l’écharpe et du fil chenille pour la carotte ont complété notre ensemble. Olaf, ainsi prénommé, a rejoint la deco de Noël.